Partagez | .
 

 A.L.M •• It's where my demons hide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MISSIVES : 121
DOLLARS : 164
AGE : 24 ans
JOB : Étudiante en histoire.
RANG : Républicain

PASSION : Les arts martiaux
VICE/VERTU : Justice
HUMEUR : Perdue

COTE COEUR : Célibataire
HYMNE : Bells of New York City - Josh Groban


Message(#) Sujet: A.L.M •• It's where my demons hide Mar 2 Juil - 12:49




Analeigh Lincoln McCoy
« Si vous ne dites rien, on ne vous demandera pas de le répéter. » - Calvin Coolidge

PERSONNAGE RPLAYER
AGE: 24 ans.
DATE DE NAISSANCE: 31/03/1989.
LIEU DE NAISSANCE: Austin, Texas, USA.
RANG: Républicain.
ORIENTATION: Hétérosexuelle.
VICE/VERTU: Justice.
PASSION: La musique et les arts martiaux.
PROFESSION: Étudiante en histoire.
GROUPE: Étudiants.
ANECDOTE: Analeigh porte une bague en argent à l'annulaire gauche en guise de voeu de chasteté jusqu'au mariage.
PSEUDO: Mayiie.
AGE: 22 ans.
MULTICOMPTE: Aucun.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM: Via Facebook.
CRÉDITS POUR LA FICHE: Mayiie.
EXCLUSIVITÉ DU PRÉNOM & NOM: Oui.
DISPONIBILITÉS: En temps normal, je passe tous les jours, plusieurs fois par jour.
CODE DU RÈGLEMENT: OK by Lauren.
CODE A REMPLIR:
Code:
[color=#DC143C][b]JULIANNE HOUGH[/b][/color] ➔ ANALEIGH L. MCCOY


A WRITER IS A SPECTATOR

JET PRIVÉ DE L'AGENCE DES US MARSHALLS, 2H45 A.M. • -  Alors, mademoiselle Hennessy, maintenant que nous sommes en vol, je peux vous dire où nous allons, et ce qui va se passer avec vous. Nous sommes en direction de Washington DC, là où vous serez relogée sous une nouvelle identité, comme nous vous l’avons déjà expliqué en premier lieu.
-   Oui, je me souviens. Sauf qu’on ne m’a pas expliqué que je devrais faire, une fois là-bas…
- Ce que vous avez à faire, essentiellement, c’est de vivre une vie la plus normale qui soit. Vous êtes déjà inscrite à l’université de Washington en histoire, comme vous nous l’avez demandé. Le service vous fournit une voiture et un appartement en ville, surveillée à toute heure du jour et de la nuit par un de nos agents dans la plus grande discrétion, vous ne le verrez même pas. Lorsque le temps viendra, nous vous contacterons et nous allons assurer votre transport et votre sécurité. Nous vous appellerons évidemment pour témoigner lorsque le procès viendra, mais il se peut que vous soyez appelée à identifier un suspect, par exemple. Nous vous tiendrons au courant des procédures lorsque le moment viendra. Avez-vous d’autres questions sur le sujet ?
- Non, je ne crois pas…
- De toute façon, une fois que vous serez là-bas, vous pourrez nous contacter dès que vous avez une interrogation, une crainte, ou un besoin. Maintenant, il ne me reste plus qu’à vous parler de votre changement d’identité. Nous avons préparé des papiers avec votre nouveau nom, et si on vous pose la question sur votre provenance, vous direz que vous venez d’être transférée de l’université de Vancouver, au Canada, là où votre père a déménagé après avoir divorcé de votre mère, originaire de Washington, justement, mais qui a déménagé en Californie pour sa retraite. Nous nous sommes assurés de la concordance de ces faits. Maintenant, je vous donne vos nouveaux papiers, et je vous laisse dormir un peu avant que nous arrivions à Washington.
- D’accord, merci, monsieur.

Une fois que le Marshall est parti, sûrement dans la cabine dans l’avant du jet avec le pilote ou quelque chose comme ça, je décide de jeter un œil à ces nouvelles pièces d’identité. Laissant de côté le passeport, je me concentre surtout sur le permis de conduire délivré dans l’état de Washington D.C. Pendant un instant, je faillis dire qu’il y avait une erreur sur le permis, ainsi que dans le passeport, mais je me ravisai pour ne pas paraître stupide quand je réalisai pourquoi il y avait cette fameuse erreur. Le nom écrit, dans les deux cas, c’était Analeigh Lincoln McCoy, et il n’y a pas d’erreur, c’est moi qui a fabulé pendant un moment. Analeigh, c’est mon nouveau prénom, et je suis étudiante en histoire à l’université de Washington. Il faut que je me le répète mentalement, histoire de répondre à ce nouveau prénom et ne pas compromettre toute la mission qui se déroule autour de moi, dans laquelle je ne suis qu’une actrice on ne peut plus passive qui attend son moment, qui l’attendra en tentant de vivre une vie d’étudiante classique, en tentant de ne pas trop sortir du lot, en étant une personne tout à fait normal, en gros.

Analeigh McCoy, étudiante en histoire. Voilà les cinq derniers mots qui restent gravés dans ma tête tandis que je commence à fermer les yeux, les pieds repliés contre ma poitrine, mes genoux entourés de mes bras, et ma tête contre le hublot. Il est quand même trois heures du matin, heure texane, et c’est la première période de quiétude que j’ai depuis un mois. De ce fait, je n’ai pas de mal à trouver le sommeil, un sommeil qui est d’abord sans rêve, mais qui se transforme progressivement en quelque chose de plus agité, quelque chose que j’aurais préféré ne pas voir, ne plus jamais voir, mais qui va devoir malheureusement me suivre toute ma vie…

- Bridgess, je crois que c’est important qu’on parle, à ce point là…
- Je suis là pour ça, tu sais ?
- Oui je sais, mais je crois que tu n’as pas encore mesuré l’ampleur de tes agissements. Ça se répercute sur l’ensemble de…
- Tu veux bien cesser de me casser les pieds avec cette histoire de famille !? Ce n’est pas parce que je sors qu’on va voir que tu es alcoolique papa ! Et puis, personne ne m’a reconnue !
- C’n’est pas de ça que je veux parler… Mon Dieu…. POUSSE-TOI !
Poussée par son père dans un bosquet de fleurs hautes, Bridgess se retrouve plaquée au sol au moment où une détonation sourde se fait entendre. Elle se retourne juste à temps pour voir son père perdre son souffle, puis s’écrouler au sol, et un homme tout de noir vêtu courir entre les bosquets pour s’enfuir, sans que personne ne sache l’attraper. Une fois que le silence est revenu dans le jardin de la demeure familiale, la jeune femme sort de sa cachette, et s’approche du corps inerte de son paternel. Elle tente de le secouer une fois, puis deux, mais il ne répond pas, et sa poitrine est couverte de sang. Même si elle sait que c’est maintenant impossible de le ramener, elle tente une dernière fois, les larmes aux yeux :
- Papa ? S’il te plait, réveille-toi, dis quelque chose ! PAPA !


- Mademoiselle McCoy ? Analeigh ? Bridgess… ?
- Hein, quoi ?
Je me réveille soudainement en sursaut lorsque le Marshall pose sa main sur mon épaule après m’avoir tiré de cet horrible songe, ou plutôt de ce flashback de la mort de mon paternel, gouverneur de l’État du Texas, dont j’ai été le principal témoin. J’inspire un bon coup lorsque je reprends mes esprits, que je me dis que je suis toujours dans le jet, et je pose mon regard sur le Marshall qui me regarde et qui finit par me dire :
- Nous allons arriver bientôt. Je vous suggère de vous préparer et ranger vos affaires.
- Puis-je aller aux toilettes avant tout ?
- Oui, bien sûr.

Je ne demande pas mon reste avant de me lever et me diriger vers la petite cabine à l’arrière de l’appareil. Je m’empresse de verrouiller la porte, m’adosse à celle-ci, et m’assied en petite boule sur le sol, commençant à pleurer toutes les larmes de mon corps en silence. J’ai envie de frapper sur cette porte qui me colle au dos, mais je sais que non seulement, je vais attirer l’attention, mais en plus, compte tenu de ma formation en auto-défense, je risque également de la défoncer. La seule chose qui me reste pour me débarrasser de tout ce qui m’afflige, ce sont les pleurs. Outre ça, je n’ai plus rien pour me rassurer, plus rien pour me donner un point de repère, le Marshall n’étant là que pour me garder en sécurité et surtout en vie. Au fond, je n’ai même plus envie qui se donne du mal ainsi, j’avais seulement envie de mourir, parce qu’en ce moment, c’était la seule solution qui me restait pour me débarrasser de toutes ces histoires, de ces regrets. J’en étais maintenant à regretter tous mes agissements du début jusqu’à la fin…

- Papa, tu avais raison…

Voilà ce que je marmonne dans mes sanglots. Oui, il avait raison. Il avait raison quand il m’avait dit que je ferais mieux de rester dans le cocon familial pour m’attirer le moins d’ennuis possible et ne pas en attirer à ma famille par la même occasion. Par contre, quand on a douze ans lorsque son paternel devient gouverneur et que votre famille ayant déjà des tendances conservatrices le devient plus que jamais pour avoir la meilleure image qui soit, on n’y pense pas vraiment. Ce que je voyais à l’époque, c’est que je n’avais pas de liberté, et j’en étais vraiment frustrée. C’était probablement ça mon plus grand défaut, puisqu’autrement, pendant toute mon adolescence, j’avais des amis, j’étais sociable, enfin, je croyais l’être, mais j’entretenais cette rancune qui avait explosé quand j’étais à l’université, et c’était ces conneries que je regrettais maintenant. Si je n’avais pas été aussi fêtarde, même si je gardais mon anonymat en mettant des perruques, en donnant un faux nom, peut-être je ne serais jamais arrivée à ce point, peut-être ne serait-il pas mort, et je ne serais peut-être pas obligée de partir ainsi, loin de tout, sans avoir droit de contacter qui que ce soit. Je ne pourrais plus parler à mon frère, la personne dont j’étais la plus proche au monde, je ne pourrais plus revoir ma mère, tant et aussi longtemps que ce meurtrier ne serait pas derrière les barreaux, et rien ne disait combien de temps cela pourrait prendre ; un an, deux, voire cinq ou dix ans. La simple pensée était décourageante…

- Mademoiselle McCoy, je suis désolé de vous déranger, mais vous allez devoir regagner votre siège et boucler votre ceinture.
- J’arrive dans un instant.

Je n’ai plus le choix. Il  n’y a que moi qui peux contribuer à l’arrestation de cet assassin, celui qui a brisé ma famille plus que jamais. Je n’y crois pas vraiment, à cette pensée, mais elle me donne la force suffisante pour me relever, ouvrir le petit lavabo pour me passer de l’eau sur le visage, sortir de la poche de mon jean l’anneau en argent que j’avais prise à la dernière minute et la passer à mon annulaire gauche. Je n’ose pas me regarder dans la glace, me contentant seulement de glisser mes doigts dans mes cheveux légèrement plus courts qu’avant, inspirer profondément et sortir des toilettes pour ramasser mes affaires et m’asseoir pour regarder le paysage de la capitale nationale apparaître à la lueur de l’aube, là où je ne suis plus Bridgess Eleanor Hennessy, mais Analeigh Lincoln McCoy, une toute nouvelle personne qui a pour mission secrète de rendre justice à son père, ou plutôt au gouverneur texan Maxwell Hennessy, parce qu’Analeigh, elle ne le connait pas, ce type, elle sait seulement qu’il a été tué, comme tout le monde, parce qu’elle a vu les infos…


WISHFUL SINFUL

Si tu étais un livre: Safe Haven - Nicholas Sparks.
Si tu étais un film: Inception.
Si tu étais une chanson: Gone, Gone, Gone - Philip Phillips.
Si tu étais un rêve: Retrouver sa famille unie.
Si tu étais une crainte: Se retrouver face au meutrier de son père.
Si tu étais un animal: Un caméléon.
Si tu étais un objet: Un IPod.
Si tu étais un élément: L'eau.



Dernière édition par Analeigh L. McCoy le Mar 2 Juil - 16:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DON'T BREAK ME DOWN
I'VE BEEN TRYING TOO HARD

MISSIVES : 244
DOLLARS : 178
AGE : 25 ans
JOB : Recrue de la CIA
RANG : Démocrate

PASSION : Aucune
VICE/VERTU : La persévérance
HUMEUR : Insipide

COTE COEUR : Everything is dark
QG : Unknown


Message(#) Sujet: Re: A.L.M •• It's where my demons hide Mar 2 Juil - 13:15

Je n'avais jamais vu cette fille, dans quoi on peut la voir? :D
Officiellement bienvenue, tu promets

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

i don't have a breaking point
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MISSIVES : 121
DOLLARS : 164
AGE : 24 ans
JOB : Étudiante en histoire.
RANG : Républicain

PASSION : Les arts martiaux
VICE/VERTU : Justice
HUMEUR : Perdue

COTE COEUR : Célibataire
HYMNE : Bells of New York City - Josh Groban


Message(#) Sujet: Re: A.L.M •• It's where my demons hide Mar 2 Juil - 13:23

Merci ! :D give me 5 

C'est une actrice américaine qui a joué récemment dans des films comme Footloose (le remake) et Safe Haven  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DON'T BREAK ME DOWN
I'VE BEEN TRYING TOO HARD

MISSIVES : 244
DOLLARS : 178
AGE : 25 ans
JOB : Recrue de la CIA
RANG : Démocrate

PASSION : Aucune
VICE/VERTU : La persévérance
HUMEUR : Insipide

COTE COEUR : Everything is dark
QG : Unknown


Message(#) Sujet: Re: A.L.M •• It's where my demons hide Mar 2 Juil - 13:27

Ah mais si j'ai vu Footloose !
Anyway, tu sais où me trouver

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

i don't have a breaking point
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
you can be the king but
watch the queen conquer

MISSIVES : 1566
DOLLARS : 945
AGE : 22 ans
JOB : Etudiante en droit
RANG : Républicaine

PASSION : Washington Capitals
VICE/VERTU : L'orgueil
HUMEUR : Détestable

COTE COEUR : En couple avec le mauvais Wellington
HYMNE : Joni Mitchell by LW&TP
QG : Républicains


Message(#) Sujet: Re: A.L.M •• It's where my demons hide Mar 2 Juil - 14:26

JE VOUDRAIS UN LIEN EN TANT QU'ETUDIANTES !  

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nothing's good, nothing's right, but I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MISSIVES : 121
DOLLARS : 164
AGE : 24 ans
JOB : Étudiante en histoire.
RANG : Républicain

PASSION : Les arts martiaux
VICE/VERTU : Justice
HUMEUR : Perdue

COTE COEUR : Célibataire
HYMNE : Bells of New York City - Josh Groban


Message(#) Sujet: Re: A.L.M •• It's where my demons hide Mar 2 Juil - 14:41

JE T'EN GARDERAI UN AVEC GRAND PLAISIR !!! bravo 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
you can be the king but
watch the queen conquer

MISSIVES : 1566
DOLLARS : 945
AGE : 22 ans
JOB : Etudiante en droit
RANG : Républicaine

PASSION : Washington Capitals
VICE/VERTU : L'orgueil
HUMEUR : Détestable

COTE COEUR : En couple avec le mauvais Wellington
HYMNE : Joni Mitchell by LW&TP
QG : Républicains


Message(#) Sujet: Re: A.L.M •• It's where my demons hide Mar 2 Juil - 16:30

Je n'ai rien à redire, tout est parfait. Je t'ajoute. Excellente fiche ! Tu peux aller faire ton carnet d'adresses, tes demandes et tout et tout bravo 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nothing's good, nothing's right, but I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MISSIVES : 121
DOLLARS : 164
AGE : 24 ans
JOB : Étudiante en histoire.
RANG : Républicain

PASSION : Les arts martiaux
VICE/VERTU : Justice
HUMEUR : Perdue

COTE COEUR : Célibataire
HYMNE : Bells of New York City - Josh Groban


Message(#) Sujet: Re: A.L.M •• It's where my demons hide Mar 2 Juil - 16:32

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MISSIVES : 166
DOLLARS : 59
AGE : 24
JOB : Serveur
RANG : Démocrate

COTE COEUR : ❤ CAITLIN ❤


Message(#) Sujet: Re: A.L.M •• It's where my demons hide Mar 2 Juil - 17:05

Même pas le temps de dire bienvenue avec une telle rapidité !!

Mais bienvenue quand même :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: A.L.M •• It's where my demons hide

Revenir en haut Aller en bas
 

A.L.M •• It's where my demons hide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Les démons d'Ohara
» Everbody's got a secret to hide. | Phoe
» un rp avec un demons?
» Lilyanna Vanberg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE SPECTATOR  :: PROTAGONISTES :: PASSEPORTS :: ACCEPTÉS-