Partagez | .
 

 T.W † fuck the rules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SO CAN WE CHANGE OR
IS THIS SURRENDER?

MISSIVES : 802
DOLLARS : 559
AGE : 24 ans
JOB : étudiante en littérature
RANG : démocrate

PASSION : la culture européenne
VICE/VERTU : la persévérance
HUMEUR : taquine

COTE COEUR : célibataire officiellement, officieusement amoureuse de Caitlin avec laquelle elle a rompu pour la énième fois.
QG : Démocrates


Message(#) Sujet: T.W † fuck the rules Mer 17 Avr - 10:33




Tiffany Wellington

PERSONNAGE RPLAYER
AGE: 24 ans.
DATE DE NAISSANCE: 11/04/1989.
LIEU DE NAISSANCE: Washington DC.
RANG: Démocrate.
ORIENTATION: Homosexuelle.
VICE/VERTU: La persévérance.
PASSION: La nourriture.
PROFESSION: Étudiante en littérature.
REPUTATION: Neutre, c'est une pauvre petite étudiante en littérature, aucun intérêt.
ANECDOTES: Quand elle est énervée, deux choses la calment : le vin blanc et le tricot. C'est une fan inconditionnelle de dessins animés. Elle mange plus que de raison et a une liste de couleur de cheveux plus longue que son âge en nombre elle a tendance à changer à chaque fois qu'elle va mal. D'ailleurs personne ne sait quelle est vraiment sa couleur d'origine.
PSEUDO: Eleantine.
AGE: 20 ans.
MULTICOMPTE: Négatif.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM: Par PRD.
CREDITS POUR LA FICHE: Tumblr pour les gifs.


A WRITER IS A SPECTATOR


chronologie


11/04/1989 : naissance de Tiffany à Washington DC
xx/xx/1990 : naissance de Daniel
01/09/2000 : Middle school
01/09/2004 : High school
07/09/2004 : Tiffany rencontre Aenor et Casper dans un cours d’Histoire de l’Art.
21/12/2006 : Premier baiser entre Aenor et Tiffany.
14/02/2007: Tiffaenor, first round.
01/09/2008 : Tiffany rentre à l’université à NYC
18/05/2011 : Tiffaenor, second round.
03/04/2012 : Tiffany rencontre Caitlin
13/06/2012 : Tiffany obtient son Bachelor en Lettres
01/09/2012 : Tiffany est transférée à l’université de Georgetown, Washington DC en 1ère année de Master
11/11/2012 : Caitliffany <3

aenor


They say if you make one friend on your first day you'll do good


Le coup de foudre. Le nom est violent. Il y a coup, il y a foudre. Si la littérature ne décrivait pas cela comme la plus belle chose au monde, personne ne voudrait d’un coup de foudre. Le nom est mal choisi. Ce n’est pas violent. C’est chaud, doux et brillant. C’est lumineux et insouciant comme un soleil de printemps. Soleil de printemps, c’est mieux comme dénomination. Soleil c’est chaud, printemps, c’est beau, joyeux, optimiste. Avec soleil de printemps, on pense immédiatement aux papillons dans le ventre, au cœur qui bat à la chamade, aux couleurs qui montent aux joues. Aenor fut un soleil de printemps.



Le premier jour de lycée était un véritable défi pour Tifanny. Ses années de collège avaient été un véritable désastre. Mais tout devait cesser en ce beau jour de septembre. Nouvelle école, dans un nouveau quartier, avec des nouveaux gens, Tiffany allait enfin avoir l’occasion de s’épanouir dans un nouveau milieu social. Il avait été question de scolariser Tiffany à domicile, mais maman Wellington avait fait changer d’avis son mari, insistant sur le fait qu’éviter le monde ne le rendrait que plus effrayant pour leur enfant. « Trouves toi un ami le premier jour, et tu auras réussi ta rentrée. » Tiffany arqua un sourcil et détourna le regard du visage rassurant de sa mère avant de descendre de la voiture pour s’engager dans l’allée de ce qui allait être, pour les quatre ans à venir, son lycée. Tiffany ne fit pas d’amis le premier jour, ni le second, mais il fallut attendre la semaine suivante lors d’un cours d’Histoire de l’Art, une option que peu d’élèves prenaient et qui rendait l’intégration au groupe plus aisée. Histoire de l’Art était son premier cours après le déjeuner le mardi. Quand elle arriva dans la salle de classe, quelques élèves étaient déjà installés par ilots de deux ou trois. Tiffany avait espéré d’y voir quelqu’un assis seul pour prendre la place à côté de lui, mais ses espoirs furent vains. Quand elle passa la porte, elle remarqua un couple debout près du tableau. Le garçon avait le dos collé contre le mur et la fille, les bras et les jambes croisées. Sans aucune discrétion, ils observaient les gens qui entraient. Quand Tiffany passa devant eux, ils la suivirent du regard. La jeune fille eut à peine le temps de s’installer, au deuxième rang, près de la fenêtre, que le couple s’approcha d’elle. « Elle ! » avait soufflé la fille qui faisait des grands pas pressés et semblait vouloir arriver avant le garçon. Presque violemment, elle posa son sac sur la table de Tiffany et s’installa sur la chaise à côté. Le garçon soupira et s’essaya quant à lui derrière Tiffany. L’inconnue tira la langue à son ami avant de reporter son attention sur Tiffany. « Je peux m’assoir ici ? » Sans s’en empêcher, Tiffany pouffa : « Tu es déjà assise. » La jeune fille haussa les épaules, regarda tour à tour son ami qui venait de rire aux éclats, Tiffany et son sac sur la table avant de rire à son tour : « Ce n’est pas faux, très perspicace ! » Elle cligna un œil à l’adresse du garçon et plissa ses lèvres en un petit sourire convaincu. Le garçon attira l’attention de Tiffany en pointant un doigt sur son épaule. « Je suis Casper, elle, c’est Aenor. » Tiffany avait porté son attention sur Casper et comme il semblait un tant soit peu plus sensé que sa complice, elle s’adressa à lui quand elle annonça : « Tiffany »

Aenor s’avéra aussi imprévisible et surprenante que l’avait laissé paraître leur première rencontre. Mais elle avait un sens très prononcé pour l’amusement et un magnifique goût en matière de musique. Elle connaissait Casper depuis le collège où ils avaient été ensembles pendant quatre ans. Ils n’avaient pas immédiatement accroché, mais tous les deux différents de la plupart des adolescents de leur âge, moqueries après moqueries et humiliations sur humiliations, ils avaient appris à s’apprécier par la culture de leurs distinctions, dans la difficulté. Casper était issu d’une famille de juifs hispano-africains. Il était à lui seul, le symbole de trois minorités et le portait aussi fièrement qu’il le pouvait et ce, même quand ses agresseurs en venaient aux mains. Casper avait un drôle d’humour. La plupart du temps, il devait expliquer pendant 20 minutes ses blagues qui passaient le plus souvent inaperçues. Aenor bénissait L’humour de Tiffany qui était bien plus terre à terre.  Tiffany mit longtemps avant de comprendre que Casper et Aenor n’étaient pas en couple. Ils avaient cette fusion si parfaite, ils étaient comme une seule âme dans deux corps. Il fut pourtant aisé pour Tiffany de s’incruster au sein du duo. Elle calmait Aenor sans la freiner, riait aux blagues de Casper avant même qu’il ait fini de les expliquer, se retrouvait dans leur goûts pour le rock, les soirées, la littérature, la liberté. Ils étaient tous les trois des exilés, en marge de la société, des incompris. Et Tiffany ne le découvrit que plus tard, mais c’était exactement ce que recherchaient Aenor et Casper plantés comme des piquets dans la salle d’Histoire de l’Art. Ils cherchaient quelqu’un comme eux, quelqu’un dont la lumière dans les yeux vacillait, quelqu’un qui avait besoin d’aide, quelqu’un comme Tiffany.


Tiffany se doutait de son attirance pour les filles et ce ne fut une surprise pour personne quand Aenor et elle finirent par sortir ensembles. Seules les principales concernées ne le virent venir qu’au dernier moment. Pour les parents de Tiffany ce fut un soulagement de voir leur fille d’ordinaire si peu confiante s’épanouir dans une relation saine. Pour la première fois de sa vie, Tiffany sentait que ses parents étaient fiers d’elle. Elle s’était toujours sentie inférieure à son frère. Daniel, l’enfant prodige. Plus intelligent, plus travailleur, plus calme, plus obéissant, plus ambitieux, plus confiant. Parfait. Tiffany n’était pas parfaite. Elle avait de grosses difficultés scolaires dues à son manque de concentration, elle ne supportait pas de rester des heures à travailler et s’arrangeait toujours pour manquer à ses obligations. Elle avait eu des problèmes disciplinaires mineurs depuis toujours. Elle voulait que ses parents soit fiers, elle le voulait tellement fort, mais il n’y avait aucun domaine dans laquelle elle excellait. Dan était l’enfant parfait. Mais Aenor et Casper apportèrent à Tiffany beaucoup plus qu’elle n’aurait pu l’imaginer. Ils lui apportèrent la force et l’équilibre nécessaire pour aller au bout des choses. Pour trouver sa place dans la société. La relation entre Aenor et Tiffany fut rapidement évidente pour tout le monde. Mais il faut dire que les choses entre elles ne changèrent pas vraiment. Elle étaient déjà tellement proches comme amies que leur relation charnelle ne devait être qu’un moyen de plus de prouver l’attachement qu’elles avaient l’une pour l’autre.


caitlin


Fuck the rules, they’re more like guidelines anyway

Au début, ce n’était qu’un jeu. Il y avait eu le regard intrigué de Caitlin quand elle se rendit compte que la fille qui était avec Tiffany n’était pas juste son amie, mais considérablement plus. Il y a avait les regards tendres, ceux amusés et les moins discrets, bien que les plus honteux, les regards jaloux. La petite amie de son frère avait des vues sur elle. Ce n’était qu’un jeu pour Tiffany. Un jeu pour voir jusqu’où la petite fille parfaite, dévote et droite pouvait aller. Alors Cavendish, cédera ? Ne cédera pas ? Elle était une proie facile, trop facile peut-être.


La nuit avait été courte pour Tiffany. Revenir à Washington apportait toujours son lot d’émotions fortes. Il y avait d’abord Aenor, sa petite amie du lycée. Il paraît qu’on ne se remet jamais vraiment de son premier amour. Pour Tiffany, la question était plutôt peut-on vraiment aimer son premier amour ? Elle avait crû être amoureuse, elle l’avait espéré si fort qu’elle avait fini par le croire. Mais la distance éloigne les cœurs autant qu’elle éloigne les corps et quand Tiffany s’en alla poursuivre ses études à New York, le couple se sépara. Avait-elle aimé Aenor au lycée ? Si c’était le cas, elle avait également aimé Beth, Kaylie, Jenny, Lisa, Caroline, Alicia, Georgie, Taylor, Ryan, Ange, Mackenzie, Pearl et Zeppelin. Ah et Sasha. Non Sasha, ça n’était que du sexe. Mais chacune des autres, même si avec certaines, la relation n’avait pas duré plus d’une nuit, chacune avait apporté quelque chose à Tiffany. Avec toutes, elle avait eu cette connexion qu’elle avait pris pour de l’amour avec Aenor mais qui s’avéra n’être que du désir qui surplombait l’amitié ou de l’attirance. Pourtant, après quelques années de tâtonnement sentimental, Aenor et Tiffany s’étaient retrouvées. Peut-être n’avait-elle jamais été amoureuse de personne, ou alors peut-être qu’elle tombait amoureuse comme on tombe d’une chaise, quoi qu'il en soit, Aenor avait été la première et la seule avec qui Tiffany s’était vraiment épanouie, dans son homosexualité d’abord, puis dans toutes ses relations avec les gens en général. Aenor était une amie, presque autant qu’une amante et ceci avait un côté rassurant. Le premier week-end des vacances était généralement le plus intense. Tiffany retrouvait sa petite-amie et leur bande d’amis du lycée et ils allaient tous ensembles dans un bar de l’est de la ville où des groupes amateurs jouaient des reprises de rock indépendant, Sonic Youth, Arcade Fire, Bad Brains, Radiohead ou The Strokes. Le bonheur partagé de se retrouver et la bonne musique permettaient à tous de passer une soirée mémorable. Tiffany rentrait ensuite chez elle en compagnie d’Aenor et elle finissaient la nuit aussi bien qu’elle avait commencé.

La nuit avait été courte. La lumière du soleil éveilla Tiffany ce matin-là. Elle tira doucement son bras pour le libérer de l’étreinte d’Aenor et se tourna dos à la fenêtre. Le réveil indiquait déjà 9h. Tiffany n’avait dormi qu’une heure et demie, mais incapable de retrouver le sommeil, elle se leva douloureusement et se dirigea vers la salle de bain. Samedi matin, les parents de Tiffany ne devaient pas être à la maison en théorie et Daniel avait probablement emmené sa potiche en promenade. La veille, Daniel et Caitlin étaient rentrés de Washington pour passer leurs vacances dans la demeure familiale des Wellington. Un dîner avait été savamment organisé pour fêter les premières vacances officielles de Caitlin dans la famille. Les vacances en question étaient prévues depuis plusieurs semaines et avaient été fondamentalement le seul sujet de conversation depuis lors. Tiffany avait été poliment conviée au dîner et elle avait tout aussi poliment refusé. Les repas de famille avaient toujours été une torture psychologique pour Tifanny. De plus, l'aînée Wellington avait tout le temps du monde pour apprendre à connaitre la petite amie de son frère, à leur mariage par exemple et aux mariages de leurs enfants (si leur relation était faite pour durer... et si elle ne l’était pas, il n’y avait aucune raison qu’elle ne la rencontre). Aenor s’était réveillée elle aussi. Elles avaient un rituel de lendemain de soirée : douche, petit déjeuner puis sieste digestive jusqu’en milieu d’après-midi. Aenor avait pris la peine d’enfiler un pantalon de Tiffany, mais cette dernière s’était limitée à fermer un gilet large par-dessus ses sous-vêtements. Des bruits venaient de la cuisine. Était-ce des rires ? Tiffany qui avait attrapé la main d’Aenor par réflexe passa la tête par la porte de la cuisine. Son frère s’y trouvait, accompagné de la fameuse Caitlin. Finalement, elles allaient se rencontrer plus tôt que prévu, pourquoi pas ?

Son plus beau sourire sur le visage, Tiffany se glissa par l’ouverture de la porte coulissante en entrainant Aenor. « Hey ! Je ne pensais pas que vous seriez à la maison. » Elle s’approcha de son frère par derrière et lui ébouriffa les cheveux. Elle porta son attention sur la tête blonde qui l’accompagnait. « Tu dois être Caitlin. On a beaucoup entendu parler de toi. » Tiffany adressa un clin d’œil à son frère avant d’ajouter : « Je suis Tiffany, puis en penchant la tête vers sa petite amie, elle, c’est Aenor. » Daniel posa sa tasse de café sur la table. « Je ne savais pas que tu étais là Aenor, je n’ai pas vu ta voiture. C’est bon de te revoir. » Tiffany s’était tournée vers le réfrigérateur. Tout en l’ouvrant, elle ricana : « Tu ne l’as pas entendue ? Pourtant elle crie comme une pucelle. » Aenor lança un regard faussement assassin à Tiffany avant de répondre à Daniel qu’elle avait garé sa voiture dans la rue et non pas dans l’allée comme elle avait l’habitude de le faire. Tiffany avait servi deux verres de jus de fruit et en s’approchant d’Aenor, déposa un baiser au coin de ses lèvres en lui tendant un verre. La jeune fille sentit le regard intrigué de Caitlin se poser sur elles. Dan avait définitivement oublié de prévenir Caitlin au sujet de son aînée et de ses préférences sexuelles. Les deux nouvelles arrivées s’installèrent sur les deux chaises restantes autour de la table de la cuisine. Caitlin suivait Tiffany du regard. Le silence qui était tombé sur le quatuor commençait à peser quand Tiffany se décida enfin à entamer une conversation : « Alors, ce dîner ? » Elle bût une gorgée de jus avant de planter son regard dans celui de Caitlin. La jeune fille baissa les yeux.


They say the cure is about happiness, but I understand now that it isn't, and it never was. It's about fear: fear of pain, fear of hurt.

Au début ça ne devait être qu’un jeu. Elle avait perdu. Perdu l’esprit, perdu le sens commun. Elle était tombée. Bousculer le petit monde parfait de Caitlin et son éducation conservatrice. Ça ne devait pas aller plus loin. À quel moment tout avait basculé ? À quel moment son bonheur, celui de son frère et celui d’Aenor, à quel moment leurs années de bonheur, passé et futur, furent trop allègrement troqués pour Caitlin ? À quel moment Tiffany accepta de tout perdre pour l’avoir elle ?


L’amour est une catin névralgique. Elle appuie sinueusement là où ça fait mal et si elle relâche la pression la douleur est encore pire que vous lui priez, les yeux humides, la poitrine douloureuse et le souffle court, de vous achever. Caitlin représentait tout ce que Tiffany abhorrait. Trop parfaite, trop croyante, trop populaire, trop blonde même. Elle était l’image calquée de ce qui avait fait de ses premières années de lycée un enfer. Caitlin avait tout pour elle, rien pour Tiffany. Du moins c’est ce que cette dernière pensait. Qui se ressemble s’… fuck ouais ! À mesure que l’obsession de Tiffany pour Caitlin grandissait, sa relation avec Aenor se détériorait. Quand elles se séparèrent officiellement et définitivement en septembre 2012, tout s’accéléra. Caitlin et Tiffany commencèrent à se voir en secret, à s’aimer en secret. De maître de jeu, Tiffany rétrograda au rang de simple marionnette. Quand elles étaient seules, leur relation était absolument parfaite. Le problème, c’était le monde. Parce que malheureusement, il était impossible de faire abstraction du monde. Et dans le monde, leur relation n’était qu’une suite de complications, humiliations, tortures et déchéances en tous genres. Alors, quand la variable monde s’ajoutait à l’équation plus rien n’allait. Aucune solution. Aucune échappatoire.

« Je déteste quand tu dis que je ne me bats pas pour toi alors que c'est ce que je fais tous les jours ! » Tiffany arqua un sourcil et laissa s’échapper un rictus passablement énervé. Il était inutile d’argumenter. Caitlin était persuadée d’avoir toujours raison et rien ne pouvait la faire revenir sur la question. Elle ne se battait pas. Elle avait choisi de continuer à se cacher, elle avait choisi de se planquer lâchement à la première difficulté. Ce n’était pas si compliqué. Tiffany ne pouvait pas lui demander d’afficher leur relation au grand public, elle n’avait en aucun cas le droit de lui imposer cela, mais Daniel ne méritait pas cela. Il ne méritait pas que sa petite amie le trompe avec sa sœur. Il ne méritait pas que sa sœur ne se batte pas pour lui, pour son bonheur. Elle avait essayé, de faire envisager à Caitlin la possibilité de se séparer de Dan, mais ça ne semblait pas être une option. Il allait être blessé, disait-elle. En son for intérieur, Tiffany se disait qu’il le serait encore plus s’il apprenait pour elles deux. « Pardon mais comment veux-tu que je lui dise ça? "Au fait Dan, désolée mais ça ne va pas fonctionner entre nous parce que je suis amoureuse de ta sœur". Ou bien "Bon bah, Dan, je me fais ta sœur tous les week-ends quand tu vas à tes matches de polo." ? » Tu pourrais essayer, toi et moi, ça ne va plus, faisons un break. Elle ne comprenait pas. Elle était si égoïste parfois. Ne voyait-elle pas que le mensonge rongeait Tiffany de l’intérieur, ne voyait-elle pas que son âme pourrissait à chaque sourire forcé à Dan, à chaque repas de famille où elle prétendait que tout était normal, à chaque plaisanterie, chaque matin, chaque soir ? Comment ne pouvait-elle pas le voir ?

« Je ne comprends même pas comment j'ai pu quitter mon ex pour une novice comme toi. » À la seconde où cette phrase sortit de sa bouche, elle se sentit soulagée. Même si elle ne voulait pas être dure avec Caitlin, elle le pensait. À chaque dispute, elle songeait à lui faire savoir. Oui, elle ne comprenait pas. Elle regrettait. Non pas leur histoire, mais le timing. When you gonna realize it was just that the time was wrong ? Elle aurait dû attendre, attendre que Caitlin et Dan se séparent. En pensant cela, Tiffany se rendit compte à quel point elle tenait à la jeune femme. Elle envisageait la possibilité de l’attendre. « Hé bien je suis sincèrement désolée de tous les malheurs que je te cause, peut-être qu'il vaudrait mieux qu'on arrête. » Tiffany leva les yeux et plongea son regard dans celui de Caitlin. Elle s’approcha d’elle. Toute sa colère avait disparu. Elle attrapa délicatement la main de Caitlin et la serra un instant. Ensuite, elle attrapa doucement une mèche rebelle des cheveux dorés de la jeune fille et la lui glissa derrière l’oreille. La paume de sa main s’attardit ensuite sur sa joue et le pouce vint caresser la commissure de ses lèvres. « Peut-être vaudrait-il mieux que tu revienne me voir quand tu seras libre. »


WISHFUL SINFUL

Si tu étais un livre: l'alchimiste.
Si tu étais un film: hiroshima mon amour.
Si tu étais une chanson: lost it all - black veil brides.
Si tu étais un rêve: devenir danseuse étoile.
Si tu étais une crainte: être seule.
Si tu étais un animal: un raton laveur.
Si tu étais un objet: une assiette.
Si tu étais un élément: l'air.



. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


i'm mad, you're mad,
we're all made here


Dernière édition par Tiffany Wellington le Sam 20 Avr - 18:06, édité 36 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
you can be the king but
watch the queen conquer

MISSIVES : 1566
DOLLARS : 945
AGE : 22 ans
JOB : Etudiante en droit
RANG : Républicaine

PASSION : Washington Capitals
VICE/VERTU : L'orgueil
HUMEUR : Détestable

COTE COEUR : En couple avec le mauvais Wellington
HYMNE : Joni Mitchell by LW&TP
QG : Républicains


Message(#) Sujet: Re: T.W † fuck the rules Mer 17 Avr - 12:08

Je range Shea et je sors Caitlin for you in love
Bienvenue OFFICIELLEMENT
(je suis vraiment addict à ces smileys c'est un problème...)
J'ai vraiment, vraiment, vraiment, hâte de RP avec toi.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nothing's good, nothing's right, but I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SO CAN WE CHANGE OR
IS THIS SURRENDER?

MISSIVES : 802
DOLLARS : 559
AGE : 24 ans
JOB : étudiante en littérature
RANG : démocrate

PASSION : la culture européenne
VICE/VERTU : la persévérance
HUMEUR : taquine

COTE COEUR : célibataire officiellement, officieusement amoureuse de Caitlin avec laquelle elle a rompu pour la énième fois.
QG : Démocrates


Message(#) Sujet: Re: T.W † fuck the rules Mer 17 Avr - 12:14

CAITLIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN in love

Merci puppy eyes Je me dépêche de terminer ! angel

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


i'm mad, you're mad,
we're all made here
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/ LOVESOUNDS

MISSIVES : 1028
DOLLARS : 574
AGE : 31 ans.
JOB : Candidat au poste de représentant dans le 48ème district.
RANG : Républicain.

PASSION : Les bâteaux.
VICE/VERTU : L'avarice.
HUMEUR : Gourmande.



Message(#) Sujet: Re: T.W † fuck the rules Mer 17 Avr - 13:32

DES MILLIONS ET DES MILLIONS DE BIENVENUE A TOI CHERE MEMBRE #1
(enfin !) ouf

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



YOU GOT THE LOOK
OF A KENNEDY.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SO CAN WE CHANGE OR
IS THIS SURRENDER?

MISSIVES : 802
DOLLARS : 559
AGE : 24 ans
JOB : étudiante en littérature
RANG : démocrate

PASSION : la culture européenne
VICE/VERTU : la persévérance
HUMEUR : taquine

COTE COEUR : célibataire officiellement, officieusement amoureuse de Caitlin avec laquelle elle a rompu pour la énième fois.
QG : Démocrates


Message(#) Sujet: Re: T.W † fuck the rules Mer 17 Avr - 13:51

UN BAJILLION DE MERCI À TOI !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


i'm mad, you're mad,
we're all made here
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/ LOVESOUNDS

MISSIVES : 1028
DOLLARS : 574
AGE : 31 ans.
JOB : Candidat au poste de représentant dans le 48ème district.
RANG : Républicain.

PASSION : Les bâteaux.
VICE/VERTU : L'avarice.
HUMEUR : Gourmande.



Message(#) Sujet: Re: T.W † fuck the rules Sam 20 Avr - 18:04

WTF IS THIS jaw drop
Tu fais une entrée tonitruante sur The Spectator toi ! <3 Encore bienvenue parmi nous, très très jolie fiche, tu es validée (tiens tiens, surprise !).

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



YOU GOT THE LOOK
OF A KENNEDY.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SO CAN WE CHANGE OR
IS THIS SURRENDER?

MISSIVES : 802
DOLLARS : 559
AGE : 24 ans
JOB : étudiante en littérature
RANG : démocrate

PASSION : la culture européenne
VICE/VERTU : la persévérance
HUMEUR : taquine

COTE COEUR : célibataire officiellement, officieusement amoureuse de Caitlin avec laquelle elle a rompu pour la énième fois.
QG : Démocrates


Message(#) Sujet: Re: T.W † fuck the rules Sam 20 Avr - 18:09

Leonard Gatz a écrit:
WTF IS THIS jaw drop
...comment je suis censée prendre ça ?

MERCI LEO in love

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


i'm mad, you're mad,
we're all made here


Dernière édition par Tiffany Wellington le Sam 20 Avr - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
you can be the king but
watch the queen conquer

MISSIVES : 1566
DOLLARS : 945
AGE : 22 ans
JOB : Etudiante en droit
RANG : Républicaine

PASSION : Washington Capitals
VICE/VERTU : L'orgueil
HUMEUR : Détestable

COTE COEUR : En couple avec le mauvais Wellington
HYMNE : Joni Mitchell by LW&TP
QG : Républicains


Message(#) Sujet: Re: T.W † fuck the rules Sam 20 Avr - 18:10

singing MY LOOOOOOOVE crying crying



Cette fiche

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nothing's good, nothing's right, but I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/ LOVESOUNDS

MISSIVES : 1028
DOLLARS : 574
AGE : 31 ans.
JOB : Candidat au poste de représentant dans le 48ème district.
RANG : Républicain.

PASSION : Les bâteaux.
VICE/VERTU : L'avarice.
HUMEUR : Gourmande.



Message(#) Sujet: Re: T.W † fuck the rules Sam 20 Avr - 18:12

Tiffany Wellington a écrit:
Leonard Gatz a écrit:
WTF IS THIS jaw drop
...comment je suis censée prendre ça ?

MERCI LEO in love
T'es censée le prendre comme un méga compliment. ^^

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



YOU GOT THE LOOK
OF A KENNEDY.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SO CAN WE CHANGE OR
IS THIS SURRENDER?

MISSIVES : 802
DOLLARS : 559
AGE : 24 ans
JOB : étudiante en littérature
RANG : démocrate

PASSION : la culture européenne
VICE/VERTU : la persévérance
HUMEUR : taquine

COTE COEUR : célibataire officiellement, officieusement amoureuse de Caitlin avec laquelle elle a rompu pour la énième fois.
QG : Démocrates


Message(#) Sujet: Re: T.W † fuck the rules Sam 20 Avr - 18:14

Merci ma Caitlin I'm yours :l:

Haaaan puppy eyes merci Leonard crying

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


i'm mad, you're mad,
we're all made here
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: T.W † fuck the rules

Revenir en haut Aller en bas
 

T.W † fuck the rules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» [UploadHero] Bending the Rules [DVDRiP]
» tywin ϟ why don't we break the rules already?
» N.W.O Extreme Rules 2013 - 4 Mai 2013 (Carte)
» N.W.O Extreme Rules Non-Officiel Résultats (Version Vote)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE SPECTATOR  :: PROTAGONISTES :: PASSEPORTS :: ACCEPTÉS-